Une tâche osée: défendre les droits de l’homme en France

English version: A daunting task: defending human rights in France

 

 

Bild

 

Alors que la France se prétend très fière d’être “le pays des droits de l’homme”, son comportement montre que la réalité est très loin de cet idéal.

L’un de ces problèmes est la place des minorités ethniques et culturelles ayant toujours vécu sur son territoire.

 

BildDepuis la Révolution Française, le gouvernement a déclaré que le Français est la seule langue de la République et a systématiquement combattu les minorités culturelles, les interdisant ou les décourageant de parler la langue de leurs ancêtres sur leurs propres terres.

Conséquemment, le Breton (une langue celtique parlée dans la Bretagne), L’Occitan et le Catalan (langues romanes parlées dans le sud) ont presque disparus du pays.

Dans ma propre terre natale (AlsaceLorraine), les dialectes germaniques parlés par la plupart de mes ancêtres sont gravement menacés puisqu’ils ne sont plus transmis aux jeunes générations, du à la propagande passée de l’état français selon laquelle les langues régionales ne sont rien de plus que des patois de stupides et pauvres paysans.

 

Il est claire que prendre des mesures pour détruire les langues de populations sédentaires annexées dans le passé satisfait la définition d’un génocide culturelle.

 

Les raisonnements fallacieux employés par les suprémacistes français (qui se nomment Jacobins) n’y changent absolument rien.

 

Il n’est simplement pas vrai que d’élever des enfants bilingues est une menace pour l’unité de notre pays, et même si cela l’était, ça ne serait pas une raison suffisante pour violer un droit de l’homme fondamentale, le droit des peuples de disposer d’eux-mêmes.

 

Ce qui rend ce mal encore plus révoltant est le fait que les Jacobins sont les premiers à s’indigner lorsque des minorités francophones sont défavorisés à cause de leur langage (comme dans certains villages au Canada ou en Belgique).

 

Beaucoup d’entre nous furent grandement encouragés de voir le parlement français enlever un obstacle légale contre la ratification de la charte régionale des langues régionales.

Si elle était adoptée, il y aurait un véritable espoir que le Breton, Occitan, Alsacien, Francique Lorrain (mon propre dialecte germanique) seraient automatiquement enseignés dans des écoles bilingues comme c’est déjà le cas à grande échelle avec le Catalan en Espagne, l’Allemand en Italie et le Gallois au Royaume Uni, ce qui a grandement contribué à la préservation de ces langues.

 

Le problème est que la charte doit encore être ratifiée par le sénat, ce qui est loin d’être gagné d’avance.

Bild

 

Je veux démarrer une pétition internationale en faveur de la ratification de cette charte

 

Je désirerais avoir les conseils de tous mes lecteurs et décider avec eux de la forme finale du document.

 

Mes arguments seraient organisés selon les lignes suivantes:

 

1) C’est une honte pour une moderne nation occidentale et puissante telle que la France de ne pas respecter les droits de ses minorités ethniques de préserver leurs particularités linguistiques et culturelles.

Cela est d’autant plus embarrassant que toutes les autres nations de l’Union Européenne garantissent de tels droits fondamentaux à leurs minorités.

 

2) Préserver les langues régionales grandement contribue à la richesse de la France, ce qui est aussi révélé par l’attractivité touristique.
3) Dans de nombreux cas, le caractère bilingue de certaines régions était un véritable pont vers d’autre pays Européens.

En Alsace-Lorraine, le bilinguisme Franco-Allemand a mené (notez mon usage du passé :-(  ) à un accès aisé vers l’entière Europe germanophone et a facilité la compréhension du néerlandais et l’apprentissage de l’anglais.

La connaissance de l’Occitan et du Catalan dans le sud de la France rendait très facile l’apprentissage de l’Italien, de l’Espagnole et même du Portugais.

 

Il va sans dire que la fin de ce bilinguisme fut étroitement liée à des pertes économiques considérables, non seulement pour les régions concernées mais également pour toute la France.

 

4) le bilinguisme ne menace d’aucune manière le sentiment d’être français.

(En fait, c’est tout le contraire. Dans mon cas, les persécutions répétées des suprémacistes français m’ont en quelque sorte dégouté de la langue française, me faisant préférer les cultures germaniques).

 

 

Je voudrais que cette pétition soit signée par des personnes vivant partout dans le monde, afin que le sénat Français réalise la position délicate qu’est de rejeter des droits démocratiques fondamentaux tout en se vantant d’être le pays des droits de l’homme.

Je vous serais extrêmement reconnaissant de me faire part de vos propre désires et conseils concernant la forme et le contenu de cette pétition.

Il serait bien de laisser un commentaire ici, mais si vous préférez, il est également possible de me contacter de façon privée à lotharson57@gmail.com

Bien à vous.

 

En attendant, comme Bob Marley chanta célébrement: “Get up, stand up! Stand up for your rights! “.

 

 

Thematic list of ALL posts on this blog (regularly updated)

My other blog on Unidentified Aerial Phenomena (UAP)

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s